Accueil / Archives / FC Lyon Hockey 1-0 CA Montrouge Ils sont de retour… Les JO vous ont fait rêver …

FC Lyon Hockey 1-0 CA Montrouge Ils sont de retour… Les JO vous ont fait rêver …

FC Lyon Hockey 1-0 CA Montrouge

Ils sont de retour… Les JO vous ont fait rêver avec des gestes techniques à foison, des buts d’une autre planète et des stars à n’en plus finir ? Il est temps de vous rappeler que le Championnat Elite a lui aussi de quoi vous faire frissonner !

Pour cette nouvelle saison, le Club devra faire sans plusieurs éléments. Simoné est retourné bronzer à Antibes, Baptiste est parti bronzer au Costa Rica, Axel est parti bronzer en Angleterre, Arnaud et Julien sont partis bronzer à la retraite… Et puisque tous ces départs ne suffisaient pas, Guillaume Audoye est absent, et Babou s’est blessé pour plusieurs semaines en préparation. Bref, tout un groupe à reconstruire pour Bertrand et Guilin. Heureusement, le centre de formation lyonnais est aussi performant qu’à l’OL (à défaut du mercato), et 4 jeunes intègrent le groupe pour cette première journée face au CAM. Pour tenir l’axe de la défense, Bertrand fait confiance à Eliott, néo-international (mais tout sauf libéro), et Jules, qui a une semaine seulement d’entrainement dans les pattes. Autant dire qu’on bricole. Hors de question de bricoler le résultat cependant. La rigueur et la détermination doivent être présentes durant 70 minutes, et le résultat doit être à la hauteur de notre ambition, le Top 4.

Line-up : Riton – Paul, Eliott, Jules, Alois – Chami, Alban, Stéphane – Mattéo, Gaspard ©, Guillaume P.

Sur le banc : William, Marin, Alexandre, Lancelot, Giorgio.

Gros début de match de la part du Club, les Oranges tentent de presser notre défense expérimentale, mais laissent des espaces sur les côtés, où nous nous engouffrons. Les avants sont efficaces au pressing, et récupèrent facilement des ballons mais les contres sont encore trop brouillons. Guillaume bute sur le gant ferme du GK, Mattéo ne cadre pas son shoot en pivot, Alex fait un Air Shoot digne de Air Jordan (et est élu Dick of the Day) … Les esprits s’échauffent un peu, mais les contres parisiens incitent les Blancs à se calmer et à conserver une bonne rigueur défensive. Alors que la mi-temps approche, Gaspard récupère une « berzingue » de Steph à deux mètres des buts, prend le temps de contourner la dizaine de défenseurs qui se jette sur lui, et finit tranquillement en revers. Célébration surfeur, buteur des îles. Il reste alors deux minutes à jouer, juste le temps pour Alois de prendre son premier carton vert en Elite. Mi-temps.

SanT1 est satisfait, les attitudes sont bonnes et les statistiques sont en notre faveur. A nous de maintenir cette rigueur pour atteindre l’objectif premier du match : jouer 70 minutes, sans trou d’air.

A la reprise, on sent que la chaleur a tapé sur les têtes de certains. Les marquages s’emmêlent, et les Camistes provoquent de petites frayeurs au Stade Henri Cochet. Un peu de communication et 2-3 oreilles tirées plus tard, et les rangs se resserrent, prêts à repartir à l’attaque. Le jeu lyonnais est mieux posé, mais aussi plus tranchant. Trois PC sont obtenus, Guigui Pin et Chami se chargeant de faire briller le gardien comme il se doit. On sait ce qu’il va falloir travailler cette semaine. L’assiégé de la surface est efficace, et permet aux Blancs de mieux gérer leur effort, et à Jules de moins cracher ses poumons. Marin et Alois se régalent de balles le long de la ligne, Giorgio se permet de faire le tour de la défense orange avant de passer tranquillement en retrait… Un peu trop de confiance se met en place, alors que Montrouge remonte lentement son bloc. Eliott glisse, contre-attaque. Des passes molles, contre-attaques. Alors qu’il reste encore 5 minutes au chrono, les Oranges lancent leurs dernières forces à l’assaut de la surface lyonnaise. Et là, tout est bon pour les repousser. Crosses, pieds, corps, Riton et sa défense jettent tout ce qu’ils ont à disposition pour contrer les offensives. Jusqu’au coup de sifflet final. Victoire.

Belle performance de la part du Club. Privés de plusieurs joueurs, avec un nouveau groupe à construire, les Blancs ont réussi à disposer d’un CAM prêt à sauter sur l’opportunité. Le match a été bien géré, et à part 10 dernières minutes bien chaudes, la défense a très bien tenu le coup. A nous de garder cette belle mentalité tout au long de la saison, et de monter en puissance, lentement mais sûrement. Le match de samedi prochain, où le FCL accueillera le Touquet, sera l’occasion de confirmer.

Voilà, c’est tout pour cette semaine, et en attendant samedi prochain où nous vous espérons nombreux, travaillez bien vos skills !

ALLEZ CLUB !

Julio



Source

Comments

comments