Accueil / Archives / FC Lyon Hockey 3 – 0 Cambrai HC

FC Lyon Hockey 3 – 0 Cambrai HC

2ème match de Promotion Elite pour le Club, encore une fois à domicile. Après la victoire inaugurale face au PJB, l’heure est venue d’affronter Cambrai, équipe habituée de l’Elite mais en difficulté pour le moment avec 0 points au compteur. Pas question de les laisser lancer leur championnat chez nous, car c’est déjà l’occasion d’éliminer un concurrent dans la course au maintien. Pour ce match, les Lyonnais doivent se passer de leur double buteur du dernier match Florent Condemine, ainsi que de Rémi GC. Leurs remplaçants (dont Thomas Balay qui fait son grand retour au FCL) ont donc l’occasion de briller pour gagner définitivement leur place dans le groupe. Et cette place, il faudra la gagner sous un temps pluvieux.

Line-up : William – Joe, Bastien, Jules, Stéphane – Victor ©, Tom, Alban – Guillaume, Mattéo, Simoné.

Sur le banc : Loïs, Guillaume, Thomas C, Thomas B, Brice.

Dès le début du match, les visiteurs montrent la voie à suivre : ils nous laissent tranquillement la possession, ne pressent pas, et tentent de placer quelques contres, ce qui nous vaut une foultitude d’occasions pour marquer le nombre fabuleux de… 1 but. En effet, nos attaquants ont troqué leur finition à la Miroslav Klose contre celle beaucoup plus attractive de Jean-Claude Darcheville. L’unique but vient donc de l’une de nos nombreuses actions bien construites : le revenant Thomas Balay, très en jambes ce samedi, se jette pour couper le centre-caviar de Victor. 1-0. Les Cambrésiens vont bien rentrer quelques fois dans notre cercle, mais Stéphane puis Jules s’occupent de couper court à leurs ambitions. Le numéro 10 adverse tente bien de surnager en y allant en solo, mais finit par se faire reprendre à chaque fois.

Mi-temps. Le constat sur ce match est facile à faire, nous sommes bien en place, dominons allègrement, mais manquons cruellement de réussite. A nous, et surtout aux attaquants, de davantage s’engager pour « casser la planche », ou « mettre des plafonds ».

A la reprise, pas de suspense, le FCL continue d’assiéger la surface adverse, sans plus de réussite qu’auparavant. Le gardien de Cambrai brille de mille feux, bien aidé par notre incapacité à frapper fort, et il faudra un coup de pouce d’un défenseur bleu pour doubler la mise. Tom Smeele, visiblement remis de son match délicat de la semaine dernière, veut centrer en retrait, mais est contré par un Nordiste qui dévie dans son but. 2-0. Une fois le break fait, gérer le match devient plus facile, surtout que Cambrai ne montre pas de réels signes de rébellion. Sur un de leurs seuls PC, Loïs fait valoir ses qualités de joueur de baseball, en tapant un sacré « home run » sur sa ligne, alors que le push adverse devait finir au fond. Polyvalence. En face, on commence à s’énerver, mais les cartons sont pour les Lyonnais bûcherons d’un jour, les haches fondant sur les crosses adverses.

Soudain, c’est stroke. Thomas balay, sur une nouvelle action chaude, se fait mettre à terre. Selon l’arbitre, qui seul a su arbitrer très correctement ce match, c’est faute, et stroke. Brice s’avance mais, comme lui-même le déclarera à la fin du match, « le gardien international pakistanais sort une parade formidable pour déjouer mon tir surpuissant ». Honnêteté.

Sans doute frustré par cet échec, Jules – votre serviteur – a décidé de complètement craquer, se chauffant avec le 10 adverse, et finit avec une jolie biscotte, la première de la saison. Enfin ! Le match est joué, et Guigui Pin s’offre même une jolie déviation en toute fin de match pour sceller définitivement le score. 3-0, c’est propre, mais ça aurait pu être encore mieux.

Cette victoire permet au FCL de garder sa deuxième place (derrière Lambersart, victorieux 2-1 du Stade Français) et de préparer au mieux ses deux déplacements à venir, face aux deux équipes efficaces que sont le Stade Français et le leader Lambersart. Il faudra cependant davantage de réussite face au but, modérer son agressivité en défense (les cartons de Loïs, Stéphane, Brice et Jules sont là pour le prouver), en essayant de garder cette solidité (1ère clean sheet de la saison !).

Voilà, c’est tout pour aujourd’hui, et d’ici à la prochaine fois, travaillez bien vos skills !

Jules

Comments

comments