Accueil / Archives / FCL – CAM et FCL – SGHC : Les Lyonnais et les sondages, ça fait onze ! (Spoile…

FCL – CAM et FCL – SGHC : Les Lyonnais et les sondages, ça fait onze ! (Spoile…

FCL – CAM et FCL – SGHC : Les Lyonnais et les sondages, ça fait onze !

(Spoiler : C’est long, mais la deuxième partie est plus cool que la première)

2e week-end du Top 4 pour le Club. Départ 10h30 Gare de Lyon pour un premier match contre Montrouge à 17h. Dans le train, comme d’habitude, on mesure ses forces au tarot, à la coinche, mais surtout à la salade de pâtes. Enfin arrivés à la Boulie, c’est en digérant devant un RCF-SGHC que les joueurs se préparent. Sébastien et Florent dégourdissent leurs jambes vieillissantes, pendant que Matteo, Eliott et Chami exploitent notre Docteur Audoye, kiné de génie.

FC Lyon Hockey 2-3 CA Montrouge

Guilin n’est pas là ce week-end. Lancelot le remplace en tant que T2, à la disposition de l’équipe en cas de blessure. Bel esprit. Au briefing, Bertrand prévient : Montrouge, c’est fort techniquement, mais surtout une équipe qui joue fort les contres. Structure et rigueur défensive seront les clés d’une belle performance offensive. Les détails, les minuscules erreurs qui nous plombent à chaque match important sont à mettre au placard.

Line-up : Riton – Eliott, Baptiste, Babou, Robin – Thomas, Stéphane, Alban – Guillaume P., Gaspard ©, Matteo.

Sur le banc : Jules, Guillaume A., Marc, Sébastien, Florent.

Le début de match lyonnais est un peu fébrile, et les Montrougiens parviennent à rôder autour du cercle, sans véritablement alerter Riton. Une fois ces cinq minutes un peu chaudes passées, le bloc lyonnais remonte petit à petit, et les premiers tirs commencent à fuser. Gaspard, d’un shoot revers en tête de cercle, n’arrive qu’à chauffer les guêtres du gardien. Seb fait frissonner la défense orange d’un shoot pivot avec un effet monstrueux. Banban lui procure des sueurs froides lorsque sa patate revers n’arrive pas à attraper la lucarne du but vide, et toutes ces occasions manquées attirent les foudres de Tranber. Bref, Miss Météo est lyonnaise aujourd’hui ! Entretemps, Baptiste sauve les meubles sur PC en surgissant sur sa ligne pour stopper une tentative déviée. Finalement, Gaspard profite d’une chevauchée de 25 m d’Eliott pour se présenter face au GK. Une crosse orange lui tombe dessus, c’est stroke. Alban s’en charge, et vainc la malédiction des tirs au but lyonnais en plaçant son push dans la lucarne gauche. 1-0. Mi-temps.

Bertrand n’est pas convaincu. On a les occasions, mais chacun joue trop pour sa pomme. Malgré le terrain très lent et l’arbitrage qui hache le jeu, il faut vraiment hausser le rythme et profiter de notre supériorité physique.

Pourtant, c’est Montrouge qui réplique en premier. Sur PC, obtenu après un premier contre, Lefrant porte une première estocade en bas à droite. 1-1 Le FCL, surpris, réagit rapidement. Chami, véritable machine à buts depuis quelques matches, redonne l’avantage au Club, en tapant ENFIN la planche sur PC. 2-1. Et l’assiégé lyonnais reprend. Flo profite d’un bon regaining dans le cercle pour tenter de patater sous la barre, mais le GK adverse est présent. A la suite d’une bonne combinaison côté gauche, le but s’ouvre encore pour Flo ; mais plutôt que de contrôler et frapper, il préfère taper en une touche le plus fort possible. Résultat : un énorme trou dans le gazon et la balle qui file en sortie.

La suite, elle est très dure. Sur deux contres, Montrouge obtient deux PC en dehors de la surface. Lefrant a compris qu’en bas à droite, c’est portes ouvertes. Bam, bam, triplé sur PC, 3-2. Score final. Et ça reste en travers de la gorge.

FC Lyon Hockey 4-3 Saint Germain HC

Les sourires sont de retour sur les visages. C’est peut-être dû à l’énorme petit déjeuner continental de l’Hippopo, ou à la petite soirée cartes de la veille (vous l’aurez compris, pour entrer dans l’équipe, mieux vaut avoir un Bac +5 en tarot ou coinche).

Match à 13h. On espérait avoir un joker sur ce match contre Saint Germain, tant l’équipe a du mal à les jouer, mais il va finalement falloir se déchaîner pour engranger quelques points. SanT1 a un plan de jeu simple : à l’image du Racing, invaincu contre son rival, le béton sera notre meilleur allié. Et pour cela, les têtes doivent être prêtes. Fini de bricoler, et interdiction de flipper.

Line-up : Riton – Eliott, Baptiste, Babou, Jules – Guillaume A., Alban, Thomas – Guillaume P., Gaspard ©, Florent.

Sur le banc : Robin, Stéphane, Marc, Sébastien, Matteo.

Coup d’envoi… Ah non, Guillaume trouve une pièce de deux euros sur le terrain. Fétiche ? On verra bien. Coup d’envoi. Guillaume engage sur Eliott, qui transfère jusqu’à Jules. Débordement côté gauche, puis la profondeur avec Florent. Chami reçoit la balle, valise avec amour son vis-à-vis, et remet sur Flo. Centre du numéro 9, but de Guigui Pin. 1-0, 27 secondes de jeu. Fétiche. S’en tenant au plan de jeu, le FCL gare le bus mais ne se prive pas de presser la relance francilienne. Le marquage est serré, et les nombreuses raclettes des défenseurs adverses traversent le cercle sans trouver preneur. St Ger est imprécis, même si Rogeau, Genestet et consort sollicitent Riton, auteur d’un match de patron et impeccable sur PC. A la mi-temps, le FCL mène.

Y a la place ! Bertrand insiste sur notre libération rapide et vers l’avant de la balle, sur notre presse agressive, sur nos marquages culottes, tous ces éléments qui perturbent le jeu rapide de Saint-Germain. Solides, solides, solides !

Saint Germain commence à pousser fort. Leurs latéraux s’enflamment et tentent des débordements à tout va. Un délice pour les attaquants lyonnais, qui profitent des boulevards laissés derrière. Stéphane s’échappe et met deux secondes à comprendre que Guigui Pin est complètement seul en tête de cercle. Il décale alors Chami, qui glisse son shoot revers sous Zylbermann. Goal machine, 2-0. On ne serait pas en train de gérer notre bête noire là ? Ah non, 2-1 … Riton réalise une parade d’anthologie, mais Joris est à l’affût et prend le rebond. Notre GK s’est blessé sur le coup, sa main gauche pendouille, invalide… Espérons que ça tiendra. Juste avant la fin du quart, Gaspard profite encore de la défense trop haute des Parisiens pour glisser la balle dans le but vide. 3-1 !

Dernier quart. PC pour Saint Ger. Malgré la bonne première vague, le rebond est fatal, et ça fait 3-2. Dur de creuser l’écart ! Le FCL subit, mais a des jambes ! Hristo s’envole côté droit, trouve Chami qui lui remet dans le cercle. Seb ajuste une super passe pour Gasp du pi… non de la crosse, promis ! En bon renard, Gaspard finit de près. 4-2. « 0-0 les gars ! Bah nan y a 4-2, réplique Guigui Audoye ». Et paf, 4-3. Merci Guigui. Jules donne une dernière grosse frayeur au Club sur un bon gros tacle assassin, mais le PC est sorti par Riton. Pour se faire pardonner, Jules perce côté gauche, mais avec sa lucidité habituelle, foire son face-à-face avec Zylbermann. IL reste alors tout juste le temps à Stéphane de s’illustrer avec un push qui confirme qu’il n’a rien dans les bras. 4-3, score final.

Alors ça, c’est bon ! Ces trois points, les joueurs sont allés les chercher avec leurs tripes ! Malgré cette super performance, ce week-end aurait dû se conclure avec 6 points. Mais espérons qu’en gardant cette belle dynamique, le Club saura se mobiliser pour accrocher une place en finale le week-end prochain ! Si quelques supporters allumés souhaitent faire le déplacement jusqu’à Saint-Germain, n’hésitez pas !

C’est tout pour aujourd’hui, et en attendant à la prochaine fois, travaillez bien vos skills !

ALLEZ CLUB !

Jules

Merci à Patrick Maugeais, du Stade Lavallois Hockey, pour ces deux super photos !




Source

Comments

comments