Accueil / Archives / Paris Jean Bouin 5 – 4 FC Lyon Hockey 1

Paris Jean Bouin 5 – 4 FC Lyon Hockey 1

Jour de Finale Elite. Ce que le club attend depuis des années est enfin arrivé. Une affiche étrange tout de même… Ah mince, c’est pas nous qui la jouons cette finale ! Qu’importe, la Promotion Elite, ça a son charme. Nous retrouvions donc pour le compte de la 9ème journée une équipe du PJB en plein préparatifs de la finale Elite. Après notre victoire à l’aller (4-2), venir s’imposer chez nos dauphins Franciliens pourrait être un grand pas vers la montée. Pourtant, méfiance, le PJB, grâce à son jeu très direct, gêne facilement ses adversaires, et ces matches sont souvent de bons gros traquenards.

Line-up : William – Stéphane, Jules, Bastien, Rémi – Guillaume A., Alban, Victor © – Simoné, Mattéo, Guillaume P.

Sur le banc : Joe, Paul, Thomas, Sébastien, Lancelot.

C’est dans une très jolie nouvelle enceinte que le coup d’envoi est donné. A l’image de l’hippodrome qui entoure le terrain, ça cavale de partout. Après avoir concédé une action assez chaude, le Club va confirmer ses excellentes vertus en début de match, et prend le mors aux dents. Bien servi, Guillaume Pin n’a plus qu’à pousser la balle au fond et nous permet de prendre une longueur d’avance. 0-1. Les transmissions sont rapides, le PJB asphyxié par notre presse haute reste au pas, et le milieu de terrain est impérial. Comme toujours lorsqu’ils sont en difficulté, les Parisiens allongent le pas et s’en remettent à de très longs scoops très gênants pour la défense. Avec ou sans œillères, un marquage, ça se serre. La défense lyonnaise prend l’eau, mais ne cède pas, et repart aussitôt à l’attaque. Rémi décide alors de lancer son premier rush du match, affole la défense adverse et transmet à Guillaume Audoye, qui n’a plus qu’à finir. 2-0. Comme au cours des trois derniers matches, le FCL mène de deux buts. Mais comme au cours des trois derniers matches, le FCL se fait rejoindre avant la pause… Après un premier but refusé à priori valable, le PJB place deux coups de cravache et égalise, grâce à deux PC de son homme fort Fabien Magner. L’arbitre renvoie tout le monde au box. Rageant.

Ca gueule dans les vestiaires. Laisser les adversaires reprendre confiance, y en a marre. Deux consignes pour la seconde mi-temps : on passe en marquage individuel et on s’arrache.

Reprise. Passer en indiv’ nous a fait du bien, les Bleus ne passent plus. Dans une inspiration venue d’ailleurs au vu de son match compliqué, Jules envoie une pépite en shoot au deuxième poteau. Guillaume Pin ne se fait pas prier et dévie juste ce qu’il faut. 3-2. Malgré de bien meilleures intentions lyonnaises, les locaux vont égaliser au cours d’un concours de circonstance exceptionnel. Centre parisien, rebond sur le poteau (comment c’est possible ???), guêtre de William, crosse de l’attaquant, planche. Y en a un qui doit avoir mal au front…  3-3, le jeu est désormais décousu, et ça va d’un but à l’autre. Matthieu Regniez s’échappe et élimine Jules. Heureusement, Willy est là pour faucher l’attaquant. Stroke. Planche. 4-3. Les esprits s’échauffent, mais le jeu reste toujours aussi ouvert, et plutôt plaisant. On pousse, on pousse, et, sur PC, Simoné trouve le torse du joueur resté sur la ligne. C’est Stroke. Il faut savoir que nos tireurs de stroke sont pas les plus brillants. Tote et Brice ayant laissé passé leur chance, c’est à Joe de s’y essayer. En bas à gauche. 4-4. 1er but en Une…

Ce match est plutôt dingue. Mais à ce moment là, on va voir la différence d’expérience. Sur une ultime rentrée dans notre cercle et un ballon mal renvoyé, le PJB prend l’avantage une dernière fois. 5-4. Score final. L’hystérie gagne les rangs du PJB, comme pendant tout le match d’ailleurs.

C’est dommage, la victoire était vraiment à notre portée. Mais, comme disait Guillaume Audoye à la fin du match, « Je préfère ce match à une victoire 5-0 sans opposition  ». Pas sûr qu’on n’aurait pas adoré gagner 5-0 au PJB, mais on comprend l’idée. Enfin ! Battus pour la première fois en Promotion Elite, les garçons vont désormais devoir aller de l’avant pour bien préparer les deux matches du week-end prochain, à Cambrai vendredi et contre le Stade Français à domicile dimanche. On vous attend nombreux !

Voilà, c’est tout pour aujourd’hui, et d’ici à la prochaine fois, travaillez bien vos skills !

ALLEZ CLUB !

Jules

Comments

comments